Avis : Broadchurch S1
Non classé
Juin17

Tags

Posts relatifs

Partagez

Avis : Broadchurch S1

Dans une petite ville de bord de mer, un enfant de 11 ans est retrouvé assassiné. Tout au long des huit épisodes de cette saison, on suit l’enquête mais aussi les conséquences sur une petite communauté à première vue sans histoire. A l’arrivée, peut-être la meilleure série de l’année.
 
broadchurch

 

Difficile à croire, mais il y a des villes touristiques bénéficiant du bord de mer en Angleterre. C’est le cas de Broadchurch, petite ville d’à peine quelques milliers d’habitants qui se distingue essentiellement par son village de bungalows, sa falaise et sa plage de sable fin. C’est là qu’est retrouvé le corps de Danny, onze ans.
Très rapidement, l’enquête écarte la première hypothèse : ce n’est pas un suicide ou un accident, et le gamin n’est pas tombé de la falaise. Il a bel et bien été tué.
 
L’enquête est confiée à un flic ténébreux, l’inspecteur (incarné par David « 10e Docteur » Tennant) au grand dam d’Elie Miller, l’enquêtrice attitrée du coin.
Entre les deux la cohabitation se passe mal. Lui est hautain, désagréable et traine une sale réputation. Elle est humaine, joviale et surtout, elle connait chacun des habitants de la ville. Son fils était même un camarade de Danny.
 

 

Toutefois, Broadchruch ne raconte pas que cette enquête. C’est aussi le récit, presque heure par heure de ses habitants : la famille du défunt, le curé un peu étrange (avec un autre transfuge de Doctor Who, Arthur Darvill alias Rory), le libraire grognon, la gérante des bungalow, le journaliste local etc.. Très rapidement une bonne demi-douzaine de suspects se dégage et certains secrets de la ville remontent à la surface.
 
broadchrch1

 

A de nombreuses reprises, cette série rappelle Twin Peaks.  Cependant, Broadchurch reste relativement réaliste et sérieuse. Pas de retournement incroyable, ou de surnaturel improbable. Chaque piste est logique, et la série pose les bonnes questions comme le deuil impossible à faire quand le criminel n’est pas coffré et le corps pas enterré. La gestion de la presse est assez brillante et reflète bien le sensationnalisme des journaux anglais et ses conséquences parfois tragiques.

Broadchurch est une série subtile, et qui prend son temps. Elle est très bien interprétée et écrite avec des personnages forts qui prennent de l’épaisseur au fur et à mesure des épisodes.

Même sa conclusion est satisfaisante et reste logique en évitant le syndrome du bon sang mais c’est bien sur.
 
Broadchurch2

 

Bref, une grande réussite, et au risque de se répéter sur Geekxploitation, le signe qu’une bonne histoire et de bons acteurs font plus que de gros chèques. A coté les Revenants et n’importe quelle série française font vraiment pitié.

A noter que l’intrigue de cette saison est bouclée avec une vraie fin. Toutefois, une saison 2 serait déjà dans les tuyaux.

 

Notre avis :