Avis : Doctor Who 8.02
Non classé
Sep08

Tags

Posts relatifs

Partagez

Avis : Doctor Who 8.02

Tôt ou tard, le nouveau Docteur devait affronter ses plus grands adversaires. Cette saison 8 n’a pas traîné, puisque dès la seconde sortie du douzième docteur, le voici confronté à un ennemi qui lui aussi semble différent.

55954

 

Doctor Who 8.02 Into The Dalek

 

Est-il possible de faire quelque chose de neuf avec les Daleks ? C’était la grande question qui entourait ce second épisode de la huitième saison. A force d’être utilisés encore et encore, les poivriers les plus dangereux de l’univers ont un peu perdu de leur aura de dangerosité ces dernières années. Heureusement, cet épisode s’appuie sur un pitch inédit et qui sent bon la consommation d’herbes pas provençales en salle d’écriture : un Dalek « bon » aide les humains mais est malade. Du coup, le Docteur va être miniaturisé et envoyé à l’intérieur pour voir de quoi il en retourne et éventuellement le soigner.

Doctor-Who-Into-The-Dalek-Rusty

 

L’idée est assez fumée mais fonctionne très bien avec ce remake de l’Aventure Intérieure. Certes la réalisation laisse parfois à désirer, avec quelques effets spéciaux qui semblent tout droit sortis de la saison de 2005.  D’ailleurs, impossible surtout de ne pas penser à la première incursion des Daleks dans la série moderne, avec l’épisode Dalek.  Ici également, le Docteur tout frais régénéré est confronté à un seul et unique spécimen prisonnier, et oscille entre la haine et l’offre de rédemption. C’est d’ailleurs plus un épisode sur le docteur, qui se reflète dans ses ennemis intimes, que sur les Daleks.  La thématique de ce Docteur qui ne sait plus exactement qui il est, si il est un homme bon ou dévoré par la haine de ses ennemis est bien traitée.

dw-8x02-into_the_dalek__span

 

Toujours en rodage, le nouveau docteur arrive à nouveau à surprendre et à se différencier de ses anciennes incarnations. Capaldi est impeccable et renvoie indiscutablement aux anciens Docteurs, avec ici pas mal d’intonations et d’attitudes du 4e. Ce Doc est effectivement plus imprévisible et compte moins sur son tournevis pour s’en sortir. Mais surtout, le coté plus sombre du Docteur ressort bien à travers plusieurs scènes et répliques cinglantes. Au point que Clara doit le recadrer via une baffe bien moins loufoque que celles qu’Eleven se prenait de temps à autres.

dw-8x02-into_the_dalek-4

 

Ainsi le personnage de Clara ne se contente pas de faire de la figuration, et prend une part active, et bienvenue, dans l’intrigue. A noter également, que son background s’étoffe avec un petit aperçu de sa vie en tant que prof et un un potentiel love-interest qui semble avoir sa petite part de mystère. Bien entendu, ce nouveau personnage de Danny Pink est amené à ré-apparaître et pourrait potentiellement prendre ses quartiers d’hiver à bord du Tardis.

into-the-dalek-nano-scaler-miniturised

 

A ce propos, la fin de l’épisode n’est sans doute pas anecdotique : le Docteur refuse d’emmener avec lui une militaire, chose qu’il a pourtant fait par le passé. Sachant que Danni Pink est lui même un ancien soldat, nul doute que cette nouvelle lubie sera exploitée.  Autre élément remis à plus tard, nous avons une scène avec Missy, l’énigmatique et potentielle méchante de l’année. Mis à part qu’elle continue d’accueillir des gens morts (ou sur le point de mourir) au contact du Docteur, le mystère reste toujours aussi épais.

dw-8x02-into_the_dalek-5

 

Au final, un épisode qui sert avant tout à définir ce nouveau docteur, plutôt dans le haut du panier de ceux qui traitent de Daleks.

Notre avis :